Les principaux types de terrassement d’un terrain

terrassement

Le terrassement consiste à préparer un terrain en vue d’accueillir une future construction. Il regroupe des opérations nécessitant des mains-d’œuvre et des matériels plus ou moins sophistiqués. Il existe plusieurs types de terrassement. Avant la construction, le terrassement sera réalisé en fonction de la nature du sol et de l’état du terrain.

Le terrassement classique

Le terrassement classique est le type de terrassement le plus courant dans un projet de construction. Il est particulièrement utilisé pour une construction neuve ou lors des travaux d’extension d’une ancienne maison. Le terrassement en vue de la mise en place des fondations permet de préparer le terrain pour accueillir les premiers éléments de la construction. Le terrassement dans le Brabant Wallon comme ailleurs nécessite l’intervention d’un terrassier. Ce professionnel sera en mesure de préparer la zone de construction. Il pourra également creuser les fouilles qui recevront le béton de la fondation. Afin de s’assurer que la zone de construction soit parfaitement plane, certains chantiers nécessitent un remblai ou un nivellement.

Le terrassement de surface

Le terrassement de surface regroupe les différentes interventions du terrassier dans le but d’aplanir le terrain de façon optimale. Dans ce cas, le terrassier doit réaliser un décapage afin de retirer les couches superficielles du sol. Il doit aussi réaliser l’opération de remblaiement pour remplir et combler les différences entre les niveaux du sol. Lors d’un terrassement de surface, l’extraction de terre ou de grosses roches sont également effectuées par les terrassiers. À ce stade, ces derniers peuvent déjà préparer un accès à la zone de construction pour les autres artisans. Ils peuvent aussi préparer les futures allées qui vont mener vers le futur logement.

Les fouilles

Les fouilles sont des types de terrassements qui impliquent une surface de sol relativement faible. Selon la nature du chantier, il est possible de distinguer plusieurs types de fouilles, à savoir :

  • Les fouilles en déblais : ce sont des terrassements d’une largeur de plus de 2 mètres. Ils sont réalisés au-dessus du niveau du sol.
  • Les fouilles en excavation : il s’agit d’une fouille de grande dimension. Ce type de terrassement consiste à creuser le sol pour retirer un grand volume de terre. Pour les excavations, les terres ne sont pas utilisées. L’excavation est surtout pratiquée lors du creusement d’une piscine, lors de la création d’un bassin de rétention ou encore lors de creusement d’une cave.
  • Les fouilles en rigoles : ce type de terrassement est effectué au-dessous du niveau de terrain naturel. Il dispose d’une largeur de deux mètres et d’une profondeur de moins d’un mètre. Il s’agit souvent des tranchées destinées à recevoir les canalisations et les gaines techniques.

Les remblais de terre

Parfois, il arrive que le terrain destiné à recevoir le projet de rénovation ou de construction présente une forte pente ou possède une zone extrêmement concave. Dans ce cas, le remblaiement de terre est indispensable. Lors de ce terrassement, le terrassier doit entreprendre des opérations en vue de rendre le sol horizontal. Pour cela, il faut amener de la terre sur le chantier et l’intégrer dans le sol afin de le combler. À l’inverse du remblaiement, il peut aussi y avoir l’évacuation de terre ou de gravats sur le chantier. En effet, suite à une démolition d’un bâtiment, il est nécessaire d’évacuer les gravats qui en résultent. Cela aussi, c’est un autre type de terrassement de terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close