L’isolation toiture comme solution énergétique

toiture

Les combles sont sources des principales déperditions énergétiques au sein d’une habitation. Près de 30 % de la chaleur se perd par la toiture. Cela impacte nécessairement la facture du ménage surtout en hiver. La perte de chaleur implique, en effet, une utilisation excessive du chauffage. Pour éviter cela, l’isolation des combles et la toiture est de mise.

Les combles comme source de déperdition thermique

L’isolation toiture à Tournai est la meilleure alternative pour éviter les pertes de chaleur par la toiture. En effet, une étude de l’ADEME (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) démontre que près de 30 % de la chaleur s’échappe par le tout. Les murs et les fuites sont sources des 25 % de déperdition si les pertes sont de 10 à 15 % au niveau des fenêtres. L’isolation de la toiture est alors un passage obligé pour réduire la consommation énergétique du ménage.

La technique d’isolation utilisée

Qui dit isolation de la toiture dit forcément isolation des combles. Les travaux à réaliser dépendent du fait que les combles soient aménageables ou non. L’isolation peut se faire par l’extérieur ou par l’intérieur. L’isolation des combles par l’intérieur est une technique assez peu coûteuse. Elle est facile à mettre en œuvre, mais présente un inconvénient. Une telle technique réduit la hauteur sous plafond, surtout si les combles sont aménagés. L’isolation par l’extérieur implique d’importants travaux. Les artisans seront appelés à enlever le revêtement de la toiture pour poser les isolants. Aussi, cette technique n’est intéressante que si les propriétaires prévoient de refaire complètement la toiture. Il faut savoir que la technique la plus utilisée pour l’isolation des combles perdus est l’isolation par l’intérieur.

Le choix du matériau isolant

Si les combles sont aménageables ou aménagés, il est conseillé de poser un isolant d’une épaisseur de 25 à 30 cm. L’épaisseur de l’isolant est de 30 à 40 cm pour les combles perdus. Aujourd’hui, il existe un large choix de matériau isolant. Néanmoins, les moins chères restent les laines minérales, verre ou roche. Ces matériaux offrent un résultat satisfaisant en termes d’isolation. Ils affichent cependant un bilan élevé d’énergie grise. La production, le transport, l’entretien et le recyclage de ces isolants impliquent l’utilisation de beaucoup d’énergie. Aussi, certains propriétaires préfèrent se tourner vers des matériaux écologiques. Ce sont surtout des isolants biosourcés d’origine animale ou végétale. (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close